Even though they are one of the youngest breweries in Lausanne, making their first sale in March, Nebuleuse isn’t one who needs an introduction. The demand for their beer has gotten so high, that they’ve found themselves in the slightly hilarious and extremely endearing position of going to the store and buying their own beer back just so they can drink it. I know, right?

 
Bien qu’elle soit l’une des plus jeunes brasseries de Lausanne, ne faisant sa première vente qu’en mars, La Nébuleuse n’a plus besoin d’être présentée. La demande pour leur bière s’est tellement accrue qu’ils se sont trouvés dans la position hilarante de devoir aller acheter leur propre bière en magasin afin qu’ils puissent en boire !
 
 

There’s something oddly familiar when entering a brewery–the sense that you are right in the epicenter of a creative space; a space that has witnessed several triumphs, but has also endured its share of disasters. It’s fragile, it’s raw, it’s real. This is something that Arthur, Jeremy, and Kouros are extremely transparent about; brewing beer is hard work. Correction: brewing great beer is hard work. There’s a common misconception that brewers sit around and drink their own beer all day, while the large vats surrounding them do the work. But this couldn’t be further from the truth–Arthur and Jeremy had just completed a 19-hour work day shortly before giving us a tour of their brewery. From managing machinery to regulating recipes, it becomes obvious that brewing craft beer is an extremely scientific process–and because they don’t use pasteurization or filtering, they are working with a live product that is constantly evolving. This career is not for the faint of heart.

Arthur [left] and Jeremy [right] (not pictured, Kouros)
All photos in this post are thanks to our friend Gabriel. Check out his work here.
 
Il y a quelque chose d’étrangement familier lorsque l’on entre dans une brasserie ; la sensation qu’on se tient à l’épicentre d’un espace de création, un endroit qui a été témoin de plusieurs victoires, mais qui a aussi eu sa part de désastre. Une expérience fragile, brute, réelle! C’est une chose dont Arthur, Jeremy et Kouros nous parlent volontiers ; brasser de la bière n’est pas une mince affaire. Ou plutôt : brasser de la bonne bière n’est pas une mince affaire. Une idée fausse réside dans l’esprit des gens que les brasseurs trainent en buvant leur propre bière à longueur de journée, pendant que les grosses cuves autour d’eux font tout le travail. Mais rien ne peut être plus éloigné de la réalité ; Arthur et Jeremy finissent à peine une journée de 19 heures avant de nous faire faire le tour du propriétaire. De la gestion de la machinerie au perfectionnement des recettes, il est évident que créer de la bière artisanale est un processus hautement scientifique. Et parce qu’ils ne pasteurisent ni n’utilisent de filtres, ils travaillent avec un produit vivant en constante évolution. Ce n’est pas une carrière à prendre à la légère.
 

 

 

According to Jeremy, Arthur is the ‘power engine’ that provides momentum to Nebuleuse. He was the one who had the crazy idea to start brewing beer, and pushed his comrades to join him in this endeavor. It was Arthur who, through a beer festival in Copenhagen, fell in love with the brew and started collecting notes and observations in a little notebook about the different beers he sampled. Though he describes these early years as an extremely unscientific process, it was these early actions that prompted him to work in a Norwegian brewery years later, and eventually gather his friends to start making craft beer right here in Switzerland.

 
Selon Jeremy, Arthur est le moteur qui donne son impulsion à La Nébuleuse. Il est celui qui eut l’idée folle de commencer à brasser de la bière et qui poussa ses camarades à le rejoindre dans son entreprise. C’est encore Arthur qui, lors d’un festival de la bière à Copenhague, tomba amoureux du processus et commença à rassembler dans un petit carnet les notes et les observations des différentes bières qu’il goûtait. Bien qu’il décrive ces années comme n’étant absolument pas scientifiques, ce sont ces actions initiales qui l’ont poussé à travailler dans une brasserie norvégienne quelques temps plus tard, et finalement rassembler ses amis afin de commencer l’artisanat de la bière ici en Suisse.
 

 


The brewers at La Nebuleuse feel they have a calling: they want to convert people to drink good beer, and actually think about what they are drinking. This is why their bottles are extremely well-designed with helpful information for the drinker; from bitterness ratings to coloring to food pairing suggestions, the makers of this beer want you to discover all of its complexities while simultaneously maintaining its genuine and unpretentious nature.

Les brasseurs de La Nébuleuse sentent qu’ils ont un but à atteindre ; ils veulent convertir le public buvant de la bonne bière à penser à ce qu’il boit. C’est pourquoi leurs bouteilles sont minutieusement élaborées avec des informations utiles au client ; d’une échelle d’amertume à la coloration en passant par des suggestions d’association de mets, les artisans de cette bière veulent que nous découvrions les aspects de sa complexité tout en maintenant sa nature authentique et humble.


We sampled several of their beers, from the Malt Capone porter that smelled like chocolate and tasted like a vanilla-infused coffee, to the Namur Express Belgian style ale that had a nice blend of spices and fizzed on your tongue in just the right way. But our personal favorite was the Embuscade which they describe as an American IPA. While most IPAs are brewed with two to three hop additions, Arthur explained that the Embuscade is brewed with twenty hop additions…in a single hour. And the best thing is that these hops aren’t industry standard hops–they use multiple varieties of hops, which is uncommon in the beer industry. But as Jeremy and Arthur said during our time there, they are not restricted by industry standards and expectations: ‘if we think it will taste good, we’ll brew it.’ And we’re grateful indeed.

Nous avons goûté plusieurs de leurs bières, de la Malt Capone Porter et ses arômes de chocolats mais sentant le café infusé à la vanille, à la Namur Express Belgian Style Ale qui présente un doux mélange d’épices et pétille sur la langue juste comme il faut. Mais notre préférée a toutefois été l’Embuscade qu’ils décrivent comme une American IPA. Alors que la plupart des Indian Pale Ales sont brassées avec deux voire trois ajouts de houblon, Arthur nous explique que l’Embuscade, elle, est brassée avec 20 additions de houblon… le tout en une heure ! Et la meilleure partie est que ce ne sont pas des houblons industriels standards ; ils utilisent de multiples variétés de houblon, ce qui est assez inhabituel dans l’industrie de la bière. Mais comme nous l’ont dit Jeremy et Arthur lors de notre visite, ils ne sont pas restreints par des normes industrielles ou certaines attentes : « si nous pensons que c’est bon, nous le créons ». Et nous leurs en sommes très reconnaissants !


Arthur and his colleagues get a lot of their inspiration from the US craft beer scene, where craft beers reach a whopping 20% of the market share. But apparently in Switzerland, it’s only about 4% of the market, creating a large gap for quality local beer. This is where the tagline for La Nebuleuse becomes clear: ‘bringing beer to the people’. And it’s also where the entire foundation of their company resides. For Arthur, Jeremy, and Kouros, ‘La Nebuleuse isn’t just a brewery, it’s a world’. For them, it’s all about community–and it just so happens that beer is something that brings people together.

Arthur et ses collègues s’inspirent beaucoup des brasseries artisanales américaines qui occupent 20% du marché. Mais apparemment, en Suisse, seul 4% du marché est occupé par la bière artisanale, ce qui ouvre des portes aux bières locales de qualité. C’est là que le slogan de La Nébuleuse devient clair : « bringing beer to the people » et c’est aussi là-dessus que résident les fondements de leur compagnie. Pour Arthur, Jeremy et Kouros « La Nébuleuse n’est pas juste une brasserie, c’est un monde ». Pour eux, tout est lié à l’esprit de communauté, et il se trouve justement que la bière rassemble les gens.

 
 
 

Claude’s Pick:

STIRLING


Our introduction to La Nébuleuse was through its first beer, Stirling.
This beer has a captivating nose and a beautiful copper color. Brewing this uncommon style native to California called “California Common” validates La Nébuleuse’s open-mindedness and enthusiasm, adding further dynamism to the current brew buzz.
This refreshing and slightly bitter beer has a certain roundness with highlights of citrus typical of Simcoe hops. Stirling is a nice gateway beer to discover the diverse world of hoppy beers that is much appreciated by the guys from La Nébuleuse.
The brewers have created an accessible and thirst-quenching beer that has character that is all their own. Well done!
This beer pairs well with pizza, burgers, BBQ, or slightly spicy Asian food.
Cheers !

La bière qui a fait connaitre la Nébuleuse.

Un nez envoûtant, une belle couleur cuivrée pour un style peu commun originaire de Californie preuve de l’ouverture des brasseurs et de l’effervescence brassicole actuelle. 
Au goût, cette bière qui se veut désaltérante, affiche une certaine rondeur et des notes d’agrumes typiques du Simcoe, le houblon utilisé. Elle est marquée par une amertume rafraîchissante mais pas excessive.

Une jolie porte d’entrée aux bières houblonnées très appréciées des brasseurs de la Nébuleuse qui réussissent le pari d’une bière désaltérante et accessible certes, mais avec un certain caractère qui leur est propre. Bien vu !

Elle s’accompagnera très bien avec vos pizzas, burgers, grillades ou alors un plat asiatique délicatement relevé.

Santé !

Where to buy La Nebuleuse: Our pick is La Mise En Bière, where you can ogle over 400 other beers from around the world as well


Visit their website for more information or follow them on Facebook.

Pour plus d’informations, visite leur site ou suis-les sur Facebook.


Photography by Gabriel Garcia Marengo

 

Comments

Write A Comment